Paiement sécurisé
Logo CM-CIC
 

Comment lire l'étiquette d'un vin ?

Dans : Oenologie Le : Commentaire : 0

Pour choisir le vin que vous servez à table, il est d'usage de se baser sur deux ou trois critères : le prix, la région d’origine et/ou l’appellation. Mais bon nombre d’autres mentions, obligatoires ou facultatives, permettent de jauger la provenance de la bouteille sur laquelle vous allez jeter votre dévolu.

LES MENTIONS LÉGALES

La mise en bouteille, vectrice d’authenticité et de sérieux, mais pas forcément de qualité.... “Au château” : mise en bouteille au château même, comme son nom l’indique. “A la propriété” :  embouteillage sur le lieu du domaine viticole. À noter que les coopératives ont le droit de faire mention de cette dernière, car sont considérées comme un prolongement de la propriété. “Dans la région de production” : dans la zone d’appellation du vin.


Le volume, de 12.5 cl à 1.5 l pour les contenances les plus communes.

L’appellation (obligatoire) : Cette mention est capitale. Elle indique que 100% des raisins proviennent de l’air d’appellation d’origine contrôlée et que le vigneron a respecté les règles du cahier des charges (rendements, encépagement etc.). C’est une des mentions les plus importantes de l’étiquette mais elle ne suffit pas à elle seule à déterminer la qualité.


Le Titre Alcoométrique Volume Acquis, ou TAVA. Exprimé en pourcentage, il donne une indication sur le style, léger ou corsé. Il est précédé des mentions “titre alcoométrique acquis”, “ alcool acquis” ou “alc”.

Les catégories, en France, elles sont hiérarchisées dans cet ordre croissant de qualité : vin Sans Indication Géographique (SIG), vin avec Indication Géographique Protégée (IGP), vin d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) et vin d’Appellation d’Origine Protégée (AOP).

La présence d’allergènes, si le vin comporte l’allergène anhydride sulfureux.

Le numéro de lot, composé de lettres et de chiffres. Il constitue une totalité de produits élaborés de la même façon.

Enfin, un message sanitaire : un pictogramme représentant le danger d’absorption d’alcool pour les femmes enceintes doit être apposé à côté du taux d’alcool.

A noter que pour les vins mousseux, la mention de la teneur en sucre est obligatoire (brut, sec etc.).

LES MENTIONS FACULTATIVES

Le millésime indique tout simplement l’année de récolte du raisin. Cette date est importante car selon les régions dans lesquelles il a été vendangé, les critères climatiques par exemple auront eu leur influence sur la qualité finale du vin. Pensez à vous renseigner ! Il n’est pas obligatoire car tous les vins (comme les champagnes) ne sont pas millésimés. 


Le nom de l’exploitation ou du domaine est également facultative. Il est réservé aux vins avec Indication Géographique.

Enfin, les mentions démontrant une certaine méthode de production, comme “vieilli en fût”, ou “élevé en fût”. Les méthodes sont réglementées et doivent être indiquées de façon honnête.

Concernant les informations relatives à des accords mets et vins, ou sur la façon de produire le vin, la méfiance est de mise. Elles constituent souvent un discours purement commercial qui n’a pas beaucoup de sens, prudence !

LA CONTRE-ÉTIQUETTE

Elle permet de donner un maximum de données sur la bouteille. L’objectif est globalement d’alléger l’étiquette de base et d’avoir un rendu plus esthétique. Comme informations, Vous retrouverez :

  • Des idées d’accords mets/vin
  • Des informations sur la propriété ou le type de terroir
  • Les préférences d’exploitation en ce qui concerne la vinification ou la viticulture
  • Des idées quant à la conservation ou le service de votre bouteille.

Ainsi c’est comme la carte d’identité du vin. Afin de faire le meilleur choix, il est important de bien savoir la lire et la décoder car certaines étiquettes vous donneront des informations complètes, alors que d’autres se limiteront aux mentions obligatoires.

Dans tous les cas, il est important de bien comprendre l’appellation ou le millésime car ces mentions peuvent induire en erreur. Le millésime par exemple peut indiquer une bonne ou une mauvaise année.

Mais il faut aussi faire attention aux étiquettes qui sont trop « design » car elles peuvent cacher un mauvais produit et vice versa.  



Commentaires

Laisser un commentaire

Captcha