La Sommelière sera au salon HOST à Milan en Octobre 2019

Que boire avec des crêpes ?

Dans : Que boire avec ? Le : Commentaire : 0

C'est la chandeleur ! Période idéale pour déguster de savoureuses crêpes sans culpabiliser ! N'y a-t-il donc que le cidre ou le poiré pour accompagner une crêpe, qu'elle soit salée ou sucrée ?

Une recette vieille de 5 000 ans

Les crêpes, ou plus précisément les galettes, sont une invention très ancienne. Elles seraient nées, il y a plus 5 000 ans ! On les retrouve dans de nombreux pays, il suffit d’une céréale pour fabriquer la farine et de l’eau. Ainsi au Mexique, les tortillas sont préparées à partir de maïs, en Asie, on utilise des farines à base de riz et en Afrique ce sera celle de Sorgho.

De la galette à la crêpe

Ce n’est qu’au 13ème siècle que la galette fait son apparition en Bretagne grâce à l’introduction de la culture du sarrasin, rapporté d’Asie par les croisés. Cette céréale resta pendant des siècles la base de l’alimentation en Bretagne. Son développement était privilégié car le sarrasin, contrairement au froment, n’était pas soumis à l’impôt.

Si au départ la galette était nature, elle fût enrichie par le beurre salé, les saucisses et les œufs pour en faire un véritable plat. Il était courant de faire appel à des crépières lors des célébrations (fêtes, mariage, baptême,…) qui préparaient les piles de galettes. Au moment du dessert, elles cassaient des œufs, ajoutaient cannelle ou fleur d’oranger dans les restes de pâte, c’est ainsi que la galette se transformait en crêpe.

La tradition : cidre ou poiré pour accompagner une crêpe ?

Que mettre dans vos verres pour accompagner vos crêpes salées et sucrées ? Le cidre demeure la boisson complice de cette préparation qu’elle soit salée ou sucrée.

Vous pouvez choisir selon votre appétence pour le sucré, des cidres bruts, demi-secs ou doux. Pour ceux qui souhaiteraient essayer une nouvelle boisson, sans trop déroger à la tradition, nous vous conseillons le poiré.

La technique de fabrication est la même que pour le cidre mais ce sont des poires qui sont utilisées.

Un côté festif : des bulles

Si vous envisagez de donner un côté festif à votre soirée crêpes, vous pouvez sans appréhension vous tourner vers les effervescents, qu’ils soient français ou non. Ainsi, un joli Moscati d’Asti, sucré, à la bulle fine et peu alcoolisé sera un joyeux compagnon pour vos crêpes, de préférence sucrées.

Côté français, orientez-vous vers des crémants ou des mousseux mais évitez le champagne qui s’avère être une mauvaise alliance pour ce plat.

Et le vin rouge à la chandeleur ?

Loin d’être proscrit, celui-ci peut être un bon choix pour vos crêpes salées, à condition d’opter pour des vins rouges légers, souples et fruités, tout en fraîcheur.

Orientez votre choix vers des gammes de vin issues des cépages gamay ou pinot noir.

  • Pour le premier, vous n’aurez que l’embarras du choix dans le Beaujolais mais vous pouvez aussi, pour les plus curieux, en trouver en Auvergne.
  • Pour le second, l’Alsace, la Loire mais aussi la Bourgogne vous offriront une large palette de possibilités.

Commentaires

Laisser un commentaire

Captcha