La Sommelière sera au salon HOST à Milan en Octobre 2019
Paiement sécurisé
Logo CM-CIC
 

10 idées reçues sur le vin

Dans : Oenologie Le : Commentaire : 0

Connaissez-vous vraiment le vin ? Attention aux "fake news" qui circulent un peu partout sur la toile et méfiez-vous des idées reçues ! Découvrez dans cet article notre TOP 10 des idées reçues sur le vin.

----

Connaissez-vous vraiment le vin ? A l'heure où les "fake news" envahissent le web et les réseaux, prenez garde à ne pas prendre chaque information pour une vérité absolue. Régulièrement le vin, ou plus exactement sa consommation, sont montrés du doigt. Tantôt jugé bon, tantôt mauvais, nous vous proposons de lire ci-dessous les 10 idées reçues les plus récurrentes sur l'alcool préféré des français. 

1. Le vin est mauvais pour la santé

Le vin consommé de façon responsable est, au contraire, bénéfique pour la santé. Plusieurs études ont démontré qu’une consommation modérée de vin rouge, lequel contient des anthocyanes, aide à prévenir certains types de cancer et diminue les risques de maladies cardiovasculaires.

Attention toutefois à l'interprétation faite des différentes études qui apparaissent sur le sujet, car elles s'appuient bien souvent sur la consommation d'alcool au sens large (et pas que le vin rouge) et sur des consommateurs de divers pays ou régions où les conditions sociétales et sanitaires divergent. Comme se fut le cas par exemple avec une grosse étude rendue publique en Août 2018. Pour plus de détails, nous vous conseillons de lire ce très bon article de la vitisphère à ce sujet.

D'ordre général, rappelons qu'aucune consommation d'alcool quel qu'il soit n'est sans danger pour la santé et qu'il doit sans conteste être consommé avec modération.

2. Le dépôt est un défaut du vin

On trouve parfois dans le vin des sédiments en suspension, autrement dit du dépôt. Il est rare d’en trouver dans les vins jeunes, surtout si le vin est filtré.

Le dépôt est un constituant naturel du vin qui apparaît avec les années. Il suffit de décanter le vin avant de le servir.

3. Le vin rosé est un mélange de vin blanc et de vin rouge

La couleur du vin provient du contact du moût (jus) avec la peau du raisin. La technique la plus employée pour transmettre la couleur au vin est celle d’une macération du moût (courte pour les vins rosés et longue pour les vins rouges) avec les pellicules des raisins, afin d’extraire des anthocyanes (pigments colorants).

La Champagne est l’une des rares appellations d’origine à être autorisées à vinifier des rosés par la méthode de l’assemblage de vin rouge et de vin blanc.

4. Les vins vieux sont meilleurs que les vins jeunes

Les vieux vins ne sont pas toujours gage de qualité, plusieurs facteurs sont à prendre en compte :

  • les techniques employées pour son élaboration,
  • son évolution et les conditions de stockage.

En cas de doute lorsque vous gardez des vins, mieux vaut le boire trop tôt que trop tard. Dans le premier cas, le vin ne sera pas à son apogée mais dans le second, il sera mort.

5. Le vin vieilli en fûts de chêne est meilleur

Le passage par des contenants en bois lors de la vinification et/ou l’élevage est devenu depuis quelques années un gage de qualité mais aussi un symbole du statut du vin.

Les meilleures cuvées seraient élevées en fût ou en barrique, permettant ainsi au vin d’acquérir davantage de complexité.

Néanmoins le bois est un matériau qu’il faut savoir maîtriser en fonction du vin élaboré, tous les vins ne supportent pas ce type de contenant. En effet, le bois, en particulier lorsqu’il est neuf, peut écraser le vin par ses arômes de vanille, de noix de coco, de caramel ou de café.

6. Le prix est une garantie de qualité

Lorsqu’un vigneron veut produire des vins de qualité, cela engendre des coûts qui se répercutent sur le prix.

En revanche, certains vins atteignent des tarifs très élevés simplement pour leur rareté.

7. Le Champagne se sert dans des coupes ou des flûtes

Nous avons souvent l’habitude de servir le champagne dans des coupes ou des flûtes. Ces verres, malgré leur esthétique, ne conviennent pas pour apprécier pleinement les arômes de ce type de vin :

  • Les coupes ont une ouverture trop large qui dissipe les arômes
  • et les flûtes ont le problème inverse, elles ne facilitent pas leur diffusion.

Nous vous conseillons des verres en forme de tulipe, parfaitement adaptés.

8. Le vin rouge se boit chambré

Le vin chambré – c’est-à-dire à la température de la pièce – est apparu au moment où les pièces n’étaient pas chauffées, la température ne dépassait pas les 18°C.

Il est donc préférable de ne pas servir un vin rouge au-delà de cette température, sinon le vin semblera lourd, capiteux et alcooleux.

9. Un vin étiqueté « vieilles vignes » est forcément bon

Certes les vieilles vignes permettent l’élaboration de vins plus complexes et plus concentrés mais cette mention est très peu réglementée. Elle signifie que la cuvée qui porte la mention est produite à partir des plus vieilles vignes de la parcelle. Elles peuvent donc avoir entre 20 ans et 120 ans !

10. Quand je verse mon vin dans le verre ça fait des bulles, le vin est reparti en fermentation

Tous les vins contiennent une proportion – plus ou moins variable – de gaz carbonique. Celle-ci, lorsqu’elle est à très faible dose, n’est pas détectée par la langue.

Il arrive que certains vins contiennent une dose perceptible qui n’affecte pas le goût et lui apporte de la fraîcheur. Dans ce cas, il suffit de le passer en carafe et de l’agiter fermement, le gaz disparaîtra.

Commentaires

Laisser un commentaire

Captcha