oenologie

Lundi 22 avril 2013 - Oenologie

Vins féminins et masculins

Vins féminins et vins masculins

Existe-t-il des vins féminins ou masculins ?


Le terme féminin ou masculin peut être associé à un vin. On retrouve ces vocables sous la plume de chroniqueurs de la presse du vin ou dans la bouche de sommeliers. Ainsi certains vins, indépendamment de la personne qui les produit, ont des qualités féminines alors que d’autres sont masculins.

Mais que signifie un vin féminin ou masculin ?


On définit un vin comme féminin lorsqu’il est plus fin, délicat, élégant, subtil, rond, souple et plus facile à boire. A l’opposé, un vin qualifié de masculin sera puissant, charpenté, corsé, tannique, charnu et plus structuré. Ces adjectifs sont également associés à des régions ou des appellations. De manière générale, la Bourgogne est réputée pour produire des vins féminins alors que Bordeaux produirait des vins masculins. Cette description doit être nuancée car dans ces deux régions on trouve des appellations avec des vins dans les deux styles. En Bourgogne, le Volnay, le Chambolle-Musigny ou le Chassagne-Montrachet sont des vins que l’on qualifie de féminin alors que le Pommard a la réputation d’être un vin masculin. A Bordeaux, le Margaux est un vin féminin et le Saint-Esthèphe, plus corsé sera associé au caractère masculin.

Les femmes et les hommes ont-ils des goûts différents ?


Pendant longtemps on a associé certains types de vins à un goût féminin. Ainsi les vins blancs, en particulier sucrés, et les vins rosés seraient des vins pour les femmes. On a également avancé l’idée que les femmes préfèrent les vins féminins et les hommes les vins masculins. Or une étude récente de Vinexpo a démontré que les femmes préfèrent… le rouge ! Rien d’étonnant à cela, il s’agit simplement d’une question d’éducation et non de genre. Lorsque l’on commence à consommer du vin, on se dirige vers le plus accessible et facile à boire. Ensuite, on évolue vers des vins plus complexes. Pendant longtemps, les femmes n’étaient pas des amatrices averties mais des consommatrices très occasionnelles. Elles consommaient donc des vins plus faciles et moins corsés. Aujourd’hui, elles sont de plus en plus nombreuses à s’intéresser au vin et comme les hommes, elles ont des goûts diversifiés. On peut ainsi aimer des vins féminins ou masculins que l’on soit une femme ou un homme.

Les questions / commentaires laissés par les internautes
Aucun commentaire

Écrire un commentaire

Nom - Prénom*
Commune*
Mail*
(non publié)
Commentaire*
 
Merci pour votre commentaire.
Il sera publié dans quelques heures, après modération.

LA SOMMELIERE 143 boulevard Pierre Lefaucheux - 72230 ARNAGE - France       Tel. : +33 2 43 21 69 80 / Fax : +33 2 43 21 69 92      contact@lasommeliere.com

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération
La Sommelière